⚠️ Black Week - Remises exceptionnelles + rallonge OBD2 offerte + livraison gratuite ⚠️ 

🎉 Ventes Flash - Plus que 4 heures 23 minutes et 10 secondes pour en profiter ! 🎉

Fin du thermique dans l'automobile, ce qu'il faut retenir

La fin de la voiture thermique approche. Pour éviter l'altération de notre condition climatique, les constructeurs ainsi que les consommateurs doivent s'adapter à ce nouveau changement. Qu'est-ce qu'il faut retenir exactement sur la fin du thermique dans l'automobile ?

Quelles sont les caractéristiques d'une voiture thermique ?

Parmi les trois types de moteur de voiture qui existent, le plus connu de tous est le moteur thermique. De quoi s'agit-il réellement ? La majeure partie des véhicules qui circulent en ce moment fonctionnent encore grâce à un moteur thermique. Contrairement aux véhicules électriques qui fonctionnement à l'électricité, une voiture thermique utilise des combustibles tels que l'essence et le gazole. Elle dispose d'un pot d'échappement permettant l'évacuation des gaz brûlés. L'appellation voiture thermique s'est en effet démocratisée après que d'autres types de véhicules hybrides et électriques commencent à inonder la circulation et le marché de voitures. Jusqu'à aujourd'hui, nous pouvons dire que les voitures à moteur thermique, notamment à essence, restent les moins chères aussi bien à l'achat qu'à l'entretien.

L'utilisation des voitures thermiques sera-t-elle encore possible d'ici quelques années ?

La fin de la voiture thermique a été bel et bien votée le 24 décembre 2019. Passer à l'achat de ce type de véhicule ne sera plus donc possible d'ici quelques années. Les modèles diesel ou à essence ainsi que les voitures d'occasion vont certainement être rayés de la liste. De ce fait, les conducteurs vont devoir orienter leur choix vers les voitures électriques qui sont déjà en pleine expansion en ce moment.

Fin du thermique dans l'automobile, ce qu'il faut retenir

Fin des voitures thermiques, pourquoi ?

Interdire la circulation des voitures thermiques est une mesure drastique qui a été prise pour de nombreuses raisons importantes. D'ici quelques années, nous assistons probablement à la fin de l'utilisation des véhicules fonctionnant à base des combustibles.

Limiter la pollution

Nombreux sont actuellement les pays, les citoyens ou des collectivités qui ne jurent que par le développement des automobiles électriques. Ce choix est avant tout pris pour apporter les solutions nécessaires aux problèmes de l'environnement. En effet, l'exploitation du pétrole se trouve en tête de la liste des facteurs causant la pollution. L'usage des énergies fossiles sera alors interdit afin d'atteindre le zéro carbone avant 2040 ou 2050. L'échappement d'une voiture thermique dégage un minimum de polluants tels que le monoxyde de carbone, des oxydes d'azote et des hydrocarbures qui peuvent provoquer des cancers. En ce qui concerne en particulier le changement climatique, le CO2 est très pointé du doigt. Tous ces problèmes contraignent les constructeurs à revisiter leur système de fabrication et le changement est désormais quasi-inévitable.

Émission des particules

Les moteurs thermiques, qu'ils soient diesel ou à essence, émettent des particules dangereuses causant de graves problèmes respiratoires ou neurogénératifs. Même en petite quantité, les microparticules dégagées peuvent s'infiltrer en profondeur dans l'organisme. L'élimination totale de tous ces déchets semble alors peu probable. Avant que ces déchets ne soient débarrassés de façon industrielle, il est judicieux d'améliorer leur système de stockage. Peu importe les mesures prises, l'interdiction d'user des voitures thermiques n'est pas suffisante pour atteindre le zéro carbone.

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,