⭐ Livraison GRATUITE et rallonge OBD2 offerte pour toute valise de diagnostic commandée ⭐

🎉 Ventes Flash - Plus que 1 heure 44 minutes et 29 secondes pour en profiter ! 🎉

Tout savoir sur le contrôle technique

 

 

Propriétaire d'un véhicule utilitaire de moins de 3,5 tonnes ou d'une voiture particulière ? Sachez que vous êtes soumis à l'obligation de contrôle technique. Ce dernier a pour rôle d'évaluer l'état de la voiture afin de garantir votre sécurité et celle d'autrui (conducteurs, passagers, piétons…). Se basant sur les entretiens indispensables pour assurer que le véhicule reste en parfait état, le contrôle technique va permettre d'empêcher les véhicules dangereux de circuler. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur le contrôle technique.

 

Les valises de diagnostic pour bien vous préparer

 

En matière d'automobile, le principal rôle des valises multi-marques de diagnostic est de prévenir les défaillances de votre véhicule à travers l'identification des entretiens et réparations nécessaires. Cela vous permet ainsi de bien vous préparer avant le contrôle technique.

Avec la valise de diagnostic, vous allez vérifier et réparer les différents éléments à améliorer, sans dépenser une petite fortune chez le garagiste. En effet, elle va vérifier l'état de la batterie, l'efficacité du système de freinage, la santé du moteur… et indiquer les tâches à effectuer. En procédant préalablement à ces améliorations, vous allez pouvoir éviter un refus après le contrôle.

 

Quels sont les éléments soumis au contrôle technique ?

 

133 points sont contrôlés pendant le contrôle technique. L'inspection de ces nombreux éléments va permettre de déceler jusqu'à 610 défaillances, classées en plusieurs catégories : freinage, carrosserie, direction, pollution, éclairage et signalisation, équipements, organes mécaniques, liaison au sol…

À noter : le contrôle technique est obligatoire à partir de la 4e année de la voiture neuve, puis chaque année (au plus tard tous les 2 ans).

 

media-technique-controle

 

Le refus : la contre-visite du contrôle technique

 

À l'issue du contrôle technique, trois résultats sont possibles :

  • Le contrôle technique favorable (défaillances mineures) : la contre-visite n'est pas obligatoire, le contrôleur peut cependant émettre des recommandations,
  • Le contrôle technique défavorable (défaillances majeures) : si le contrôleur constate une ou plusieurs défaillances majeures sur le véhicule, la contre-visite sera obligatoire. Vous allez devoir entamer les réparations ou les entretiens et faire une contre-visite dans les deux mois pour avoir le droit de circuler.
  • Le contrôle technique défavorable (défaillances critiques) : ce sera le cas quand la voiture représente un danger immédiat pour la sécurité routière et/ou l'environnement. En cas de contrôle défavorable, le véhicule ne peut plus rouler. Les réparations sont également à réaliser dans les deux mois après lesquels une contre-visite sera réalisée afin de vérifier l'état du véhicule.

Si le contrôleur valide le résultat après les réparations que vous entamez, il va vous remettre un procès-verbal de contrôle valide et va fixer une vignette sur votre pare-brise.

 

Quelles sont les sanctions encourues ?

 

Le contrôle technique est une obligation pour tout propriétaire de voiture légère, de véhicule utilitaire, de camping-car ou encore de camionnette de moins de 3,5 tonnes. Ainsi, les automobilistes qui ne procèdent pas au contrôle technique avant la date limite prévue seront soumis à une contravention, une immobilisation du véhicule et une confiscation de la carte grise.

 

 

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,